Skip to content Skip to left sidebar Skip to right sidebar Skip to footer

Les députés autorisent le président à ratifier deux accords

Il s’agit de «l’accord de financement (second financement supplémentaire pour le projet de premier accord de financement supplémentaire) entre l’Union des Comores et l’Association internationale de développement» Ida. Et «l’accord de coopération technique entre l’Union des Comores et la République fédérative du Brésil».

Les députés ont siégé hier lundi 21 juin, en séance plénière à l’hémicycle pour l’adoption de deux projets de loi autorisant le président de la République à ratifier deux accords. Il s’agit de «l’accord de financement (second financement supplémentaire pour le projet de filet de sécurité sociale et amendement à l’accord de financement initial et au premier accord de financement suplementaire) entre l’Union des Comores et l’Association internationale de développement». Et celui portant sur «la coopération technique entre l’Union des Comores et la République fédérative du Brésil».


Dans son exposé de motif, la ministre de la Santé, Loub Yacout Zaidou a défendu le projet de loi d’un accord de fonds de soutien aux personnes les plus vulnérables touchées par le cyclone Kenneth et la Covid-19. A en croire le rapporteur de la commission des Finances, Mouhouyouddine Afretane, «ce fonds additionnel 2 vise à mettre en œuvre un système de protection sociale par le biais des transferts monétaires non conditionnels pour aider les populations les plus vulnérable durant cette période de crise sanitaire».
Le député a informé les actions qui seront menées et visant à «atténuer les effets économiques de la pandémie de Covid-19 sur les ménages vulnérables grâce à un soutien temporaire des revenus. Prévenir la propagation de la Covid-19 par l’information et la sensibilisation. Promouvoir le développement économique local, par les transferts d’argent liquides aux ménages. Protéger et réhabiliter les moyens d’existence des populations vulnerables».


Pour ce qui est de l’accord de coopération technique entre les Comores et le Brésil, le secrétaire d’Etat chargé de la coopération, Takiddine Youssouf a exposé les avantages de cet accord en ce qui concerne la coopération Sud-Sud. Dans son exposé de rapport de la commission des relations extérieur, le rapporteur Adnani Mouhamadi a fait savoir que «cet accord garantit la souveraineté nationale de l’élaboration et la gestion des politiques publiques de développement, l’horizontalité des relations de coopération et l’équilibre des intérêts, le bénéfice mutuel, le respect de la souveraineté et le non ingérence dans les affaires intérieurs de deux parties».

Chamsoudine Saïd Mhadji, Alwatwan